La routine ayurvédique au printemps


L’adage ayurvédique nous dit que la clé de la santé est de garder constamment en mouvement : le corps, le souffle, les selles. En anglais on les appelle les trois B : Body, Breath, Bowel.

En saison du Kapha (début février à début juin), choisissez deux ou trois points parmi les activités sélectionnées pour booster votre potentiel de santé.

  • Faites circuler la lymphe (rasa) : troquez (temporairement) votre auto-massage quotidien à l’huile pour le brossage à sec. Même si vous n’êtes pas de constitution Kapha, cela peut vraiment vous aider à vous sentir plein d’entrain, avec une peau toute douce en prime.
  • Prendre l’air et la lumière : le jardinage, les promenades, et même des moments en chaise longue dans le soleil du matin, tous ces moments font le plein de prana.
  • Transpirer : faire au moins 20 minutes par jour d’exercice un peu vigoureux, comme le vélo, la marche rapide ou en côte, la course. Un petit tour au sauna est aussi bienvenu : pensez à protéger les yeux et la tête avec une serviette mouillée, pour garder Pitta au frais.
  • Adoptez les flexions arrière au quotidien dans votre moment Yoga : les postures de cette famille stimulent, donnent de l’énergie en libérant les stagnations, dégagent les poumons, et décongestionnent le foie… Le cobra, la barque se prêtent à excellent échauffement, tandis que la sauterelle et surtout l’arc travaillent en profondeur sur les organes internes.
  • Le goût astringent tonifie les tissus et assèche la congestion : toutes les légumineuses (lentilles, pois chiches, haricots), les germinations (alfalfa), certaines céréales comme le millet, l’orge et surtout le délicieux sarrasin, en farine (galettes), en flocons ou en graines (appelé kasha lorsqu’il est grillé).
  • Réduire la congestion : si vous avez moins soif, et surtout si vous vous sentez bouffi et enflé, buvez moins ! Trois quart de litre par jour sont suffisants pour la constitution Kapha au printemps, et jusqu’à 1,5 litres pour les autres. Et buvez des tisanes diurétiques et des jus de légumes plutôt que de l’eau.
  • Prendre une tisane diurétique pour drainer la congestion lymphatique : cumin, coriandre et fenouil en graines, à raison d’une cuillerée à café rase du mélange pour un litre d’eau, laisser bouillir à feu doux pendant 10 minutes.

Août / septembre : pour éviter de nous déssécher comme la campagne autour de nous, choisir des aliments émollients, maintenir l'équilibre des électrolytes et faire un gommage suivi d'un massage au quotidien : huile & gel d'aloès